Social média boom : l’Afrique à l’assaut des réseaux sociaux.

Selon Pierre Antoine Balu, d’ici 2020 6 à 7 africains sur 10 auront en leur possession un smartphone. Le téléphone portable sera entre toutes les mains des africains. Le paiement mobile ayant augmenté ces dernières années, les innovations ne sont pas en reste. La connexion internet se développant de plus en plus notamment avec la 3G et la 4G ainsi que les réseaux sociaux qui sont très souvent utilisés, le marché africain est devenu l’eldorado des constructeurs en téléphonie mobile et des créateurs d’applications mobiles.

Le continent est de plus en plus connecté. Facebook et Instagram font partis des réseaux les plus utilisés. Le nombre d’utilisateurs a fait un bon en 2016 atteignant 146,6 millions d’internautes qui possèdent un compte Facebook.

Les jeunes au coeur de la révolution social média.

Les pays les plus connectés sont l’Egypte, l’Afrique du Sud, le Nigéria et le Maroc. Suivi de près par le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Ghana et la RDC. En raison de la baisse du prix des smartphones et du pouvoir d’achat qui est en hausse, être présent sur les réseaux sociaux est devenu plus facile pour les internautes africains. L’amélioration relative des télécoms sur le réseau africain a aussi contribué à se développement. S’informer, informer, s’exprimer, mobiliser, changer les choses : les réseaux sociaux servent à tout cela à la fois. Sur le continent africain, les jeunes s’en sont saisis ces dernières années.

Quelques réseaux sociaux africains :

Bandeka : Le réseaux social pour l’élite africaine, uniquement sur invitation, vous pourrez vous y faire des amis, et des contacts professionnels.

Afro Terminal : Un réseau social créé par les africains pour les africains, ceci dans le but de favoriser les rencontres professionnelles et personnelles au sein de la communauté.

East African Social Network : Le réseau social destiné aux africains de l’est. Partage, échange et business.

Motribe : Le site permet aux agences, aux entreprises, et aux internautes, de pouvoir créer son propre réseau social mobile.

Mivasocial : Si vous cherchez à cibler les communautés africaines du monde entier, Mivasocial est l’outil idéal pour vous!

L’Afrique se prépare à une transformation digitale sans précédent. Et celle-ci devrait concerner aussi bien les États que les entreprises et les citoyens. Les jeunes sont la clé de la révolution, en les accompagnant dans la transformation numérique par le biais de leurs études ou de formations. Il est important de saisir les opportunités qu’offrent la révolution numérique. L’Afrique, est la nouvelle terre promise du numérique, les entreprises et les citoyens peuvent transformer le fonctionnement de la société au bénéfice des plus fragiles.